Galettes-partie de « La bande à MÉMO » au Café SINGULIERS pour les futurs résidents de « La maison des amis » 🏡

15 janvier 2024. Fin d’après-midi. Sympa ce café. Le bois, l’épure de l’aménagement, la verrière font que l’on s’y sent bien à peine entrés et accueillis par Sylvie et Patrice.
Par ailleurs, le petit noir, spécialement sélectionné, y est, paraît-il excellent.
Impromptu MÉMO 3 🎥

L’un des MÉMOSIENS, Simon, le fils des « patrons », fait même à l’occasion, avec ses frangins, le service dans cet estaminet : le Café SINGULIERS. Le pluriel de cette singularité convient parfaitement au public de ce soir-là, réuni pour les galettes, le cidre et les mandarines (c’est de saison) et plus si affinité et modération.
Il y a les MÉMOSIENS ( « La bande à MÉMO » – comme on les surnomme quand on les taquine) venus directement de l’accueil de jour du quinzième arrondissement; celles et ceux qui les accompagnent dans leur chemin et leur autodétermination; leurs familles; les architectes; les représentants du GAPAS, l’organisme qui a porté avec l’AFHAR-TCL jusqu’à sa concrétisation l’idée d’un habitat communataire pour une bande de singulières et de singuliers, justement, avec leurs troubles complexes du langage.
Ce soir de janvier, les planètes sont bien alignées. Nous sommes à deux pas de la « Cité de l’ameublement » et au coin de la « rue de Montreuil ». C’est donc au bout de celle-ci qu’en mars « La maison des amis » 🏡 va accueillir cette bande unique.
Il était utile, en ce début d’année 2024, malgré ces temps si incertains, de « marquer le coup » et de se réjouir de l’aboutissement d’un projet né en 2016, de féliciter l’engagement de toute l’équipe menée par Marie Segala, de toujours avoir le cœur gonflé des sourires de nos enfants devenus ces adultes qui vont aller leur chemin … et de partager.

Previously …

Visiter le chantier : Impromptu MÉMO 2 🎥

Désormais, c’est une phase d’apprentissage des espaces futurs, à commencer par des visites régulières, une fois par mois, du chantier.

Janvier 2024

Choisir ses meubles : Impromptu MÉMO 1 🎥

Chacun peut y aller de sa suggestion [lampe, table de nuit, armoire (le cas échéant à pouvoir fermer si je veux « prêter » pendant l’une de mes absences ma chambre à celle ou celui qui n’aurait pas toujours de solution d’accueil)].

Novembre 2023

ACTUALITÉS

  • 🇺🇸 La nuit américaine et le tapis rouge de « La bande à MÉMO »

    🇺🇸 La nuit américaine et le tapis rouge de « La bande à MÉMO »

    Vendredi 9 février 2024, ils étaient quelques-uns de la « bande à MÉMO » à être invités à une soirée « Night to shine » organisée par la Fondation Lejeune. Accompagnés par leurs éducateurs, ils ont ensuite retrouvé les parrains et marraines qui les ont accueillis avec une grande bienveillance et les ont escortés tout au long de la soirée… Comme à un bal de promo, un ruban fut noué aux poignets des jeunes  filles et une boutonnière fixée au revers de veste des jeunes hommes. Un peu de maquillage, une retouche de la coiffure et les voilà partis …

    Lire la suite

  • 👯 Quand Léa se met à la barre 👯 comme tout le monde 👯‍♀️

    👯 Quand Léa se met à la barre 👯 comme tout le monde 👯‍♀️

    Depuis quelques mois, chaque jeudi matin, Léa se rend avec entrain à  son cours de danse au Centre de Danse du Marais. Léa fait partie intégrante du groupe et n’a pas de place différente par rapport aux autres participantes. Elle suit le même enseignement que les autres… Léa fournit des efforts et exécute les exercices à la barre. Les danseuses autour d’elle sont bienveillantes et l’aident si besoin. En fin de séance, les applaudissements des autres danseurs sensibles à ses efforts sont un bel encouragement. Elle y gagne de la confiance en elle …

    Lire la suite

  • 🎥 Le Festival International du Film sur les Handicaps. Quand la singularité se fait un film …

    🎥 Le Festival International du Film sur les Handicaps. Quand la singularité se fait un film …

    « … j’ai toujours dit « singularité », parce que estimer que tout le monde est singulier, c’est donner une chance à tout le monde…/… pour des questions de nomenclature, dans une société française qui est très dépendante de l’administration et de ses pesanteurs, le handicap permet de catégoriser un certain nombre de personnes et de leur donner éventuellement des aides le mieux possible et, on le souhaite, le plus possible. Mais imaginer que nous sommes tous singuliers et l’idée du vivre ensemble y trouve largement son compte… »

    Lire la suite